• Une anomalie du gène MDR dangereuse pour les chiens de berger


    Malgré son nom, il n'y a pas de quoi rire : le gène MDR peut présenter, chez le chien de berger, comme le Colley, une anomalie dangereuse, rendant certains médicaments toxiques pour lui.

    Chez certaines races de chiens de berger, une mutation au sein du gène MDR (pour Multi-Drug Resistance) est responsable d'une anomalie dangereuse : elle rend toxiques plusieurs produits vétérinaires, dont de simples antiparasitaires.

    Pour chaque race de chien de berger concernée, vous trouverez sur internet une étiquette à coller dans le carnet de santé du chien, afin de rappeler au vétérinaire soignant l'animal que certaines molécules médicamenteuses sont toxiques et potentiellement mortelles pour lui, et donc à proscrire.


    10 races de chiens sont concernées
    En 1983, des chercheurs américains ont mis en évidence la toxicité,chez des Colleys, d'un produit antiparasitaire, l'ivermectine. Pour voir si d'autres chiens pouvaient avoir cette hypersensibilité, une équipe de l'université de Californie a étudié un échantillon de 4.000 chiens de différentes races. Leurs résultats ont révélé que 9 races, toutes apparentées au Colley, étaient également exposées à des degrés divers à cette toxicité.
    Ainsi, outre le Colley, le Berger allemand, le Berger australien, le Berger australien miniature, le Berger blanc suisse, le Border collie, l'English shepherd, le Longhaired whippet, le Mc Nab, le Old english sheepdog, le Shetland, le Silken windhound et le Wäller sont concernés.

     

    Quels médicaments sont concernés?

    Les plus connus pour être dangereux (mortels) chez les chiens sont:
    l'ivermectine (antiparasitaire)
    l'abamectine
    la doramectine
    l'eprinomectine
    le lopéramide (antidiarrhéique) (imodium chez l'homme mais loperal chez le vétérinaire)
    l'emodepside
    profender
    milbemycine
    milbemax, interceptor, sentinel
    moxidectine
    spiramycine

    A cette liste se rajoute quelques médicaments dont le risque est possible et le dosage doit être ajusté par un vétérinaire:


    metoclopramide (primperid, primperan, emeprid, ...) - metronidazole - spinozad (comfortis) - acepromazine (calmivet,...)

    Quels sont les risques chez un chien homozygote MDR1 -/-?

    Les risques dépendent de nombreux facteurs mais ils peuvent être majeurs... Le décès, même après une prise en charge intensive, est possible. Il faut se méfier car les races de chien et molécules concernées sont méconnues.

    Comment tester mon chien?

    Il faut demander à votre vétérinaire.
    Sur simple demande à Antagene, des kits de prélèvement sont envoyés gratuitement par courrier. Le prélèvement par frottis buccal doit alors être réalisé et authentifié par un vétérinaire afin de pouvoir délivrer un certificat génétique.

     

    (Source: Santé et Soins "Le Bon Chien")


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique