• A quel point souffre-t-il ?

    Comment savoir où votre chien a mal, l’intensité de ses souffrances afin de mieux le soigner ?

    Les chiens ont un langage de la douleur qu’il est possible d’interpréter par une observation  attentive..

    Dans l’attitude générale du chien, quelques symptômes expriment cette douleur.

    Si dans la  liste qui suit,  votre chien ne  présente qu’un seul symptôme  (ou deux), la douleur est inexistante ou faible.

    S’il  en présente  de 2 à 4, la douleur est bien réelle, mais de 5 à 8, la douleur est sévère.

    • Modification de la fréquence respiratoire
    • Légers gémissements
    • Dos vouté
    • Position antalgique figée
    • Perte d’appétît
    • Le chien s’agite ou  est abattu.
    • IL regarde, mordille ou lèche une plaie
    • Le chien boite, se déplace difficilement ou même refuse de marcher.

    Il peut y avoir aussi des modifications dans la relation dans son entourage, avec son maître, ou avec les autres chiens. Par exemple:

    Le chien attentif, qui répond aux caresses et à la voix, ne souffre pas.

    Le chien qui répond timidement ou avec un temps de retard, peut   ressentir  une légère douleur.

    Le chien qui ne répond pas, ou qui devient même agressif,  souffre beaucoup.

    A la manipulation de la zone censée être douloureuse, certains chiens soumis se contenteront de tourner la tête s’ils ont effectivement mal, … mais d’autres plus dominants  montreront les dents…


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique